MATHIEU GILLET - SCULPTEUR, DINANDIER
LAURÉAT NATIONAL - CATÉGORIE CRÉATION
CONCOURS ATELIERS D’ART DE FRANCE | RÉGION PACA


Pour la 9ème année consécutive, le syndicat des métiers d’art Ateliers d’Art de France a organisé des concours à l’échelle régionale pour mettre en valeur la création artisanale sur le territoire français. Suite à ces concours, Mathieu Gillet a été élu cet automne. Mathieu Gillet (dans la catégorie création, pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur) est un sculpteur, dinandier qui utilise les méthodes japonaises et les méthodes de bijouterie pour travailler le métal et réaliser des objets de mobilier (comme sa belle table Physio en noyer et en cuivre).

laureat national 2

© Concours Ateliers d’Art / Mathieu Gillet


Quand Mathieu Gillet opère sur le métal avec des outils de dinanderie, il le fait à sa manière. Quitte à recourir aux méthodes japonaises, à des techniques de bijouterie ou à faire dialoguer le métal avec d’autres matériaux. Après une formation en gravure ornementale à l’école Boulle, il a découvert à Tokyo une autre approche du métal. « En France, les dinandiers travaillent par tradition sur une seule feuille de métal. Au Japon, le dinandier peut produire des sphères ou des sculptures, en repoussant le métal, en le chauffant localement ou en rajoutant de la matière», explique ce jeune homme de 29 ans qui a aussi travaillé comme dessinateur de bijoux. Il a imaginé à Monteux près de Carpentras un lieu collaboratif, l’Atelier GM, qui héberge une communauté de sculpteurs sur pierre. Ils y sondent ensemble la question de l’habitat ou du patrimoine et de la préservation des savoir-faire. En parallèle de ses sculptures, Mathieu Gillet réalise du mobilier. Son séjour au Japon l’a sensibilisé au principe du kintsugi (les défauts donnent de la valeur à la pièce). À la perfection du geste, il préfère aujourd’hui la charge émotionnelle : moins d’ornementation, plus de sensibilité, tel est son credo dans la mise en forme de meubles.


C’est ainsi que la table Physio se réduit à une ligne pure, pleinement organique. Elle ne jure pas par la perfection mais par les traces de vie absorbées par la matière. Mathieu Gillet a récupéré le plateau en noyer d’une table au piétement abîmé. Soucieux de lui donne une deuxième vie, il a réalisé un piétement de métal avec les techniques de la dinanderie. « J’ai déjà associé le métal à de la résine et à du béton, mais le bois est idéal ».


Le plateau en noyer a été poncé à la filasse jusqu’à se tanner comme un cuir, tandis que le cuivre martelé de la structure, aux soudures apparentes, habille la pièce à la façon d’un vêtement de haute couture. Certaines parties du métal sont nues, sans patine, pour que l’utilisateur y dépose ses propres marques de main. « Cela développe un lien entre l’homme et l’objet, impose un sentiment de sérénité, apporte une réponse à l’obsolescence programmée ». En guise de finition, le cuivre, souple, a été retreint sur le plateau pour le sertir comme un bijou. Jusqu’à ce que bois et métal s’interpénètrent. Mariant simplicité et noblesse, Physio est prête à défier le temps.

 

laureat national 3© Concours Ateliers d’Art / Mathieu Gillet

La table Physio a été présentée du 27 juin au 4 juillet 2020 à l’Ecole Escoulen d’Aiguines, dans le cadre de l’exposition consacrée aux pièces sélectionnées par Ateliers d’Art de France pour la région PACA. L’école de tournage sur bois Jean-Francois Escoulen héberge des stagiaires tout au long de l’année. Elle accueille aussi le séminaire de collaboration entre métiers d’art «L’Art et la Matière», organisé en partenariat avec Ateliers d’Art de France.

 

CP laureat national Mathieu Gillet1

© Concours Ateliers d’Art / Mathieu Gillet

CONCOURS ATELIERS D’ART DE FRANCE 2020
Pour la 9 èmeannée consécutive, le Concours Ateliers d’Art de France met en lumière la vitalité artistique des savoir-faire en révélant, dans chacune des régions de France, le grand talent et la diversité des professionnels de métiers d’art. Les candidats, qui ont la possibilité de concourir avec une œuvre de création ou de patrimoine, obtiennent grâce à l’accompagnement d’Ateliers d’Art de France une visibilité importante tant dans leur région que sur le plan national.
Ce sont près de 300 candidatures qui ont été reçues cette annéeCéramiste, verrier d’art, créateur textile, vannier, plumassier, ébéniste d’art… Le panel des savoir-faire est toujours aussi vaste. Il en dit long sur l’incomparable richesse de ces métiers d’exception.
Entre mi-mars et fin juillet 2020, un jury sélectionne pour chacune des 13 régions les lauréats dans les catégories « Création » et « Patrimoine ». La remise de prix a lieu à l’occasion d’expositions organisées dans des lieux emblématiques pour présenter les œuvres sélectionnées pour chaque région.
À l’automne, les lauréats régionaux bénéficient d’une exposition collective sur un salon international d’envergure.
Un prix national « Création » et un prix national « Patrimoine » sont décernés lors de ces salons par un jury de professionnels à un des lauréats régionaux de chaque catégorie.

 

Stephane Leroux001Sarah Staub, Paysages © Tanguy de Montesson    

 

 

 


À PROPOS DES MÉTIERS D’ART
Part essentielle de l’économie de la création, les métiers d’art rassemblent en France 38.000 ateliers, soit près de 60.000 emplois et génèrent un chiffre d’affaires de 8 milliards. Ils ont obtenu ces dernières années des avancées légales majeures, avec notamment leur reconnaissance comme secteur économique global et cohérent, composé de281 métiers. Mais l’aspiration des professionnels des métiers d’art de se voir réunis dans une seule et même branche professionnelle est aujourd’hui menacée, alors qu’une branche professionnelle commune permettrait le développement des ateliers qui partagent de mêmes enjeux de marché, d’image et de formation. Ateliers d’Art de France se mobilise, avec l’ensemble des professionnels, pour faire entendre la voix d’un secteur à l’impact économique, culturel et touristique majeur pour les territoires

Stephane Leroux02

Suzanne Rippe © Gilles Leimdorfer

www.ateliersdart.com 
 

ATELIERS D’ART DE FRANCE
8 rue Chaptal
75009 Paris