L'atelier Campo, une histoire de famille...

Tout commence à Paris en 1879, où le sculpteur Georges Caronési, fondateur d’un atelier de terres cuites d’art, décide de quitter la capitale pour s’installer en Dordogne en 1937, amenant avec lui pas moins de 4500 moules d’estampages de sa prestigieuse collection. En 1938, le gendre de Caronési, le sculpteur modeleur Jean Varoqueaux s’établit à Bergerac (Maintenant l'Atelier est installé à la Rochelle). Mais la guerre éclate entraînant la fermeture de nombreux ateliers d’estampages d’art, dépourvus alors de clients. Fort heureusement, la créativité et l’ingéniosité de Jean Varoqueaux, précurseur dans la mise au point de nouveaux procédés, lui permettent de passer ces temps difficiles.

 

CAMPO13.jpgCAMPO1.jpg

 

On lui doit la statue de Cyrano réalisée par la ville de Bergerac en 1970, son carnet de commandes s’accommode aussi bien d’objets publicitaires, que de nombreuses pièces autant destinées à Joséphine Baker qu’a la poterie périgourdine. Nous voici en 2003, où Ariane, petite fille de jean Varoqueaux, et Pierre Campo créent une association de sauvegarde de terres cuites d’art : «L’atelier fondé par mon arrière grand-père et perpétué par mon grand-père ainsi que tous les modèles qu’ils avaient crées ou dont ils étaient dépositaires, allaient être détruits à l’occasion de la vente de la maison, nous ne pouvons laisser ce patrimoine disparaître à jamais» explique Ariane. C’est ainsi que 3 générations après la fondation de l’atelier, ils perpétuent un savoir-faire artistique oublié, en y apportant le talent de nouvelles oeuvres contemporaines dont ils ont le secret, tout cela sous le sceau «Atelier Campo».


Les origines de l’estampage


Dépositaire d’une collection de plus de 500 modèles constitués d’oeuvres confiés par des sculpteurs du XVIII, XIX, et XXème siècles, ainsi que par des musées, l’atelier Campo fait revivre ces sculptures célèbres et originales, que la technique d’estampage permet de restituer avec une  finesse et une élégance inégalable par d’autres techniques. Bien que faisant appel à des moules, l’estampage n’a pas de point commun avec les moulages en barbotine ou la poterie. Estamper, c’est créer une oeuvre à partir d’argile à modeler et de différents moules qui permettent une esquisse de l’oeuvre ; la retouche méticuleuse de celle-ci lui donne la vie, plusieurs tirages authentiques sont donc réalisables à partir des moules, la cuisson et la patine seront les étapes finales du processus. Cette technique qui s’apparente plus à la sculpture, laisse une large place à la création, ce qui ouvre la voie à de nouvelles oeuvres que l’on peut aussi admirer sur place. A ce jour l’Atelier Campo est donc le seul avec la manufacture nationale de Sèvres, a pratiqué cet artisanat d’art en France. L ’atelier expertise et rénove des terres cuites d’art anciennes, il peut ainsi reconstituer des éléments manquants d’après un modèle et refaire ou restaurer des patines anciennes. Des pièces originales, anciennes ou modernes peuvent également être moulées et éditées sur place.

 

CAMPO6.jpg

 

Apprendre à sculpter avec commemodèle Michel-Ange, Clodion, Houdon…

La passion d’Ariane et Pierre est vite communicative, il suffit de pénétrer dans l’antre magique, et le charme agit, angelots, bustes illustres du XVIII, carafes années 30, de Vénus à  Bacchus, jusqu’aux dieux olympiens, qui nous observent et nous invitent à la rêverie, doucement bercée par une brise créatrice. La voix de Pierre nous sort de notre somnolence en nous soufflant «Nous avons eu une chance unique, apprendre à sculpter avec pour modèles des Clodion, Houdon ou Michel-Ange» ; c’est là que le rêve peut devenir réalité, car l’atelier Campo propose des stages d’estampage accessible à tous, afin d’acquérir ce savoir-faire unique. Le matériel et les moules mis à disposition datent du XIX siècle, ou chacun pourra choisir à loisir son modèle parmi la prodigieuse collection de l’atelier, les débutants sont acceptés dés l’âge de 15 ans. Le stage débute par l’estampage qui consite donc à pousser l’argile dans les moules, il peut se poursuivre par l’apprentissage des gestes de sculpteurs pour animer la pièce, et peut se terminer par la réalisation des patines, tout cela permet de communiquer la passion de cet art, et contribue à la sauvegarde de ce fragile patrimoine. Différents modules d’une demi-journée à la carte sont proposés, offrir un tel moment, peut être une très belle façon de faire plaisir. C’est dans cette ambiance de pure créativité, et dans un lieu authentique et envoûtant que vous attendent nos talentueux, créateurs et conservateurs, Ariane et Pierre.

 

CAMPO10.jpg

 

Atelier Campo

57 rue des Jars, 17000 la rochelle

à 5 minutes de la gare TGV

Tél 05 46 09 93 79

Retrouvez toutes les infos sur :

www.ateliercampo.net