STÉPHANE LEROUX – COMPAGNON CHARPENTIER
LAURÉAT NATIONAL CONCOURS ATELIERS D’ART DE FRANCE CATÉGORIE : PATRIMOINE

 

Stephane Leroux2© SARL LEROUX

Pour la 9e année consécutive, le Concours Ateliers d’Art de France révèle la diversité des métiers d’art sur le territoire français, reflète leur dynamisme et leur richesse créatrice. 
Stéphane Leroux est un garant de notre patrimoine puisqu'il est compagnon charpentier et qu'il a séduit le jury grâce à la rénovation de la charpente du manoir de Verdigné.

 

Compagnon charpentier, apprenti dès l’âge de 14 ans, Stéphane Leroux apprécie chaque étape de son métier : l’étude du chantier, le taillage de la charpente pièce par pièce à l’atelier puis le levage, spectaculaire, « qui constitue toujours un choc visuel ». A Nogent-le-Bernard, Stéphane Leroux a repris l’entreprise familiale créée par son père en 1964. Spécialisée dans la restauration du patrimoine civil et religieux, celle-ci intervient notamment auprès des manoirs dont le département de la Sarthe est particulièrement riche. « Nous restaurons les charpentes à l’identique avec les techniques anciennes et les moyens d’aujourd’hui. Les outils contemporains nous permettent de résoudre, dans le respect du travail traditionnel, des problématiques que les anciens ne savaient pas régler ». Restituer ex nihilo la charpente à l’impériale d’un des pavillons du manoir de Verdigné datant de 1590 relevait du défi. « C’était un travail exceptionnel qui n’arrive qu’une fois dans la vie d’un charpentier. Sans l’expérience acquise lors de mon tour de France de compagnon, je n’aurais pas réalisé cet ouvrage dans les mêmes conditions ! ».
Le manoir de Verdigné est un ensemble de bâtiments fortifié au XVIe siècle et flanqué de quatre pavillons défensifs. Une photo datée de 1890 atteste que le pavillon nord-est était à l’origine coiffé d’un dôme à l’impériale. Contrairement à une coupole classique, ce dôme est déterminé à sa base par une courbe convexe, prolongée d’une contrecourbe concave. De plus, la charpente est asymétrique car posée sur les maçonneries du pavillon au plan bastionné. « Il s’agissait donc de raccorder sur des arêtes rectilignes des versants irréguliers », précise Stéphane Leroux. « Sablières », « arêtiers », « chevrons formant ferme » … ont été taillés en atelier, dans du chêne local, à partir d’épures tracées au sol. Les pièces ont été numérotées, comme dans un jeu de construction. Stéphane Leroux et son équipe ont ensuite procédé sur site à l’assemblage et au levage de la charpente. Couvert d’ardoise, ce dôme conçu pour durer des siècles magnifie son asymétrie dans l’élégance de l’architecture Renaissance.

 

Stephane Leroux1© SARL LEROUX

 


 

CONCOURS ATELIERS D’ART DE FRANCE 2020
Pour la 9 ème année consécutive, le Concours Ateliers d’Art de France met en lumière la vitalité artistique des savoir-faire en révélant, dans chacune des régions de France, le grand talent et la diversité des professionnels de métiers d’art. Les candidats, qui ont la possibilité de concourir avec une œuvre de création ou de patrimoine, obtiennent grâce à l’accompagnement d’Ateliers d’Art de France une visibilité importante tant dans leur région que sur le plan national.
Ce sont près de 300 candidatures qui ont été reçues cette année. Céramiste, verrier d’art, créateur textile, vannier, plumassier, ébéniste d’art… Le panel des savoir-faire est toujours aussi vaste. Il en dit long sur l’incomparable richesse de ces métiers d’exception.
Entre mi-mars et fin juillet 2020, un jury sélectionne pour chacune des 13 régions les lauréats dans les catégories « Création » et « Patrimoine ». La remise de prix a lieu à l’occasion d’expositions organisées dans des lieux emblématiques pour présenter les œuvres sélectionnées pour chaque région.
À l’automne, les lauréats régionaux bénéficient d’une exposition collective sur un salon international d’envergure.
Un prix national « Création » et un prix national « Patrimoine » sont décernés lors de ces salons par un jury de professionnels à un des lauréats régionaux de chaque catégorie.

 

Stephane Leroux001Sarah Staub, Paysages © Tanguy de Montesson    

 

 

Stephane Leroux02Suzanne Rippe © Gilles Leimdorfer


À PROPOS DES MÉTIERS D’ART
Part essentielle de l’économie de la création, les métiers d’art rassemblent en France 38.000 ateliers, soit près de 60.000 emplois et génèrent un chiffre d’affaires de 8 milliards. Ils ont obtenu ces dernières années des avancées légales majeures, avec notamment leur reconnaissance comme secteur économique global et cohérent, composé de 281 métiers. Mais l’aspiration des professionnels des métiers d’art de se voir réunis dans une seule et même branche professionnelle est aujourd’hui menacée, alors qu’une branche professionnelle commune permettrait le développement des ateliers qui partagent de mêmes enjeux de marché, d’image et de formation. Ateliers d’Art de France se mobilise, avec l’ensemble des professionnels, pour faire entendre la voix d’un secteur à l’impact économique, culturel et touristique majeur pour les territoires

 

www.ateliersdart.com 
 

ATELIERS D’ART DE FRANCE
8 rue Chaptal
75009 Paris