Debré_v11.indd

OLIVIER DEBRÉ par Lydia Harambourg

Né en 1920, Olivier Debré est l’un des artistes le plus personnel du mouvement abstrait «lyrique» qui s’épanouit à Paris autour des années cinquante, terme auquel il lui préfère celui « d’abstraction fervente». Tout son œuvre, élaboré depuis 1944, témoigne de sa quête du réel entièrement revécu, où le paysage à la fois mental et sensuel relève son désir d’espace et de mouvement, comme l’expriment les toiles monumentales de ces dernières années et notamment les rideaux de scène pour la Comédie Française et le théâtre des Abbesses à Paris.
 
Ce rapport à la monumentalité lui a fait aborder la sculpture dès 1962 ainsi que l’architecture. Signe Personnage puis Signe paysage traduisent une réalité physique de la peinture qui ne serait selon Debré «que du temps devenu espace». Quand il ne voyage pas, il vient se ressourcer sur les bords de la Loire, dans la propriété familiale des Madères. En peignant «dans la nature je traduis l’émotion qui est en moi devant le paysage, mais pas le paysage » dit-il. Cette quête d’une poésie de la nature, Olivier Debré en a fait une éthique de vie.
 
Lydia Harambourg, journaliste et critique d'art, écrit essentiellement sur la peinture des XIXe et XXe siècles, et plus particulièrement sur l’École de Paris. Depuis 1998, elle tient la chronique hebdomadaire des expositions dans La Gazette de l'Hôtel Drouot. Elle a déjà publié de nombreux livres aux Editions Ides & Calendes, dont L'École de Paris 1945-1965 : dictionnaire des peintres, Dictionnaire des peintres paysagistes français du XIXe siècle.
 
Format : broché, 12 x 17 cm.
112 pages 30 pages d’ illustrations en couleur
ISBN 978-2-8258-0251-9
Prix: 24 Euros
 
Éditions Ides et Calendes
Avenue de Rumine 55
1005 Lausanne Suisse
Tél : +41 32 725 38 61
 
IC_Cartes_Visite_v1_DEF.indd