Un nouveau musée de France en Corse, près de Bastia

 

À proximité de l’aéroport de Bastia-Poretta sur la commune de Lucciana, entre mer et montagne, le musée de site archéologique de Mariana – Prince Rainier III de Monaco ouvrira ses portes au public à partir des Journées Nationales de l’Archéologie 2020, du 19 au 21 juin 2020 . Ce nouvel établissement scientifique et culturel renouvelle les liens historiques établis entre Lucciana et Monaco par l’attachement à sainte Dévote, patronne de la Corse et de Monaco.

 

vue sceno_S4

Vues scéno S4: projection partielle de l’espace muséographique
©Agence Pierre-Louis Faloci


Conçu par l’architecte Pierre-Louis Faloci, lauréat du grand prix national d'architecture 2018, l’édifice, mêlant béton brut et verre, crée un volume dépouillé aux lignes horizontales qui dialogue avec l’église romane dite A Canonica, consacrée par l’archevêque de Pise en 1118. Cette ancienne cathédrale marque l’emplacement du premier évêché corse, établi dès le début du Ve siècle de notre ère et implanté sur les ruines d’une colonie romaine fondée vers 100 avant notre ère par le général Caius Marius. 

museebrebis

Musee brebis : des brebis rejoignent leur pâture aux abords du musée
©Dumè Monti/Ville de Lucciana


Investi par les archéologues depuis les années 1930, le site de Mariana a livré des vestiges immobiliers et mobiliers remarquables de l’Antiquité au Moyen Âge avec, en particulier, un sanctuaire dédié à Mithra – divinité d’origine perse particulièrement appréciée par les soldats romains et dont le culte reste en partie mystérieux – ainsi qu’un ensemble de mosaïques, uniques en France, provenant de la basilique et du baptistère paléochrétiens. Sans cesse enrichie par de nouvelles fouilles, la collection du musée s’agrandit chaque année et renouvelle notre connaissance de ce territoire au cœur de la Méditerranée occidentale.

 

Fleuvesdauphins

Fleuve dauphins : détail de la mosaïque du baptistère paléochrétienne
déposée du site ©Patrick Ageneau


L’exposition permanente révèle l’enquête archéologique, toujours en cours, qui restitue l’histoire riche et complexe d’un site méditerranéen. Elle rend visible l'invisible, à savoir une ville antique majeure pour la Corse, en grande partie cachée des regards et protégée dans le sous-sol, dans un paysage industriel et agro-pastoral. Également centre de recherche, l’établissement crée des liens entre chercheurs et publics. Ainsi, à l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie 2020, les archéologues livreront au public le fruit de leurs recherches à travers expérimentations, reconstitutions historiques, ateliers, conférences et concerts. Ce long week-end festif du 19 au 21 juin 2020 inaugurera la première saison culturelle de ce nouveau musée de France porté par le ministère de la Culture, la Collectivité de Corse et la Ville de Lucciana.

 

verrerieVerrerie : aryballe en verre, fin Ier-IIIe siècle ©Lionel Roux, CCJ, LA3M, Cnrs
Canonica musée : Vue de la cathédrale romane A Canonica et du musée ©Vincent Guichard