L'Islande affiche depuis longtemps l'une des plus longues espérances de vie au monde. Ce constat ne se fonde sur aucune explication formelle, mais l'environnement de qualité, l'alimentation saine et la qualité de vie des Islandais n'y sont sans doute pas étrangers. Les Islandais consomment des produits de qualité issus d'une agriculture, d'un élevage et d'une pêche raisonnables, dans un environnement épargné par la pollution.

PromoteIcelandbrochureFrance_Page_09_Image_0001.jpg

L'Islande doit sa bonne qualité de l'air au climat océanique de l'Atlantique nord et aux vents constants qui la balaient. Par ailleurs, ses besoins en électricité sont essentiellement couverts par des sources d'énergie re- nouvelables. La géothermie, une alternative propre aux combustibles fossiles, permet de chauffer plus de 90 % des bâtiments et la plupart des piscines de l'île.

Outre les piscines, les Islandais apprécient tout particulièrement les sources d'eau chaude naturelles et les lagons géothermiques, notamment le célèbre lagon bleu et les bains naturels de Mývatn dont la teneur élevée en silicates et autres minéraux rajeunit la peau.

PromoteIcelandbrochureFrance_Page_08_Image_0001.jpg

L'eau potable est très pure en Islande car elle provient directement des rivières d'eau douce qui prennent leur source dans les montagnes et les glaciers. Il est fortement recommandé de boire de cette eau directement à la source. Mais sa qualité est tout aussi bonne au robinet.

PromoteIcelandbrochureFrance_Page_10_Image_0001.jpg

Cuisine

Les restaurateurs Islandais ont la chance de pouvoir cuisiner des produits d'excellente qualité provenant d'un environnement naturel intact. Issu d'une pêche raisonnée et conforme aux normes les plus strictes, le poisson islandais est réputé pour sa qualité. Par sa tendreté, l'agneau islandais fait également la fierté du pays. Les herbes aromatiques que broutent les moutons en moyenne montagne en été accentuent la saveur délicate de leur chair.

Dans toute l'Islande, des serres géothermiques produisent des légumes biologiques pour une grande part du marché local. Le Skyr, un délicieux produit laitier pauvre en graisses et riche en protéines, similaire au yaourt, est une autre spécialité islandaise. Ces produits frais, et bien d'autres encore, constituent la base d'une culture culinaire riche.

En Islande, la cuisine, la culture et les traditions sont intimement liées. Pour faire face au climat extrême, les Islandais ont dû conserver leurs aliments en les fermentant, le plus souvent dans du petit lait ou de la saumure, et parfois en les séchant ou les fumant. Chaque année, en janvier et en février, ces méthodes de conservation et cet art culinaire traditionnels sont célébrés à l'occasion de festivals d'hiver, au cours de l'ancien mois du Thorri.

Au cours du 20ième siècle, le pays a subi des influences étrangères qui ont enrichi et diversifié la cuisine et la culture alimentaire de l'île. L'émergence de la nouvelle cuisine nordique a mis à l'honneur la diversité des produits naturels nordiques et souligné les atouts de la région : sa pureté, sa simplicité et sa production éthique. L'Islande saura satisfaire les palais les plus exigeants avec une cuisine à la fois savoureuse et équilibrée.

Quelques plats Islandais à goûter

Skyr

Une spécialité laitière islandaise dont la texture rappelle le yaourt même si techniquement c'est un fromage à pâte molle. Le Skyr est un produit très apprécié pour sa faible teneur en graisses et sa richesse en protéines. Il se marie très bien avec des myrtilles et une touche de crème. Également appelé "super- aliment" islandais.

Agneau

L'été, les moutons Islandais paissent dans la moyenne montagne, se nourrissant principalement d'herbes aromatiques, comme le thym, qui donnent une saveur si délicate à cette viande maigre.

Plokkfiskur

Préparation à base de poissons bouillis, de pommes de terre et d'oignons, servie avec une sauce blanche, du Rúgbrauð et du beurre islandais. Ce plat se préparait généralement avec les restes mais est aujourd'hui considéré comme un mets raffiné.

Rúgbrauð

Un pain de seigle islandais, brun et compact, souvent un peu sucré, cuit traditionnellement dans une cocotte ou à la vapeur dans des barils spéciaux en bois enterrés près d'une source d'eau chaude. Il accompagne souvent le poisson. Très sain.

Harðfiskur

Poisson séché, généralement de l'aiglefin ou de la morue. Source de protéines, c'est un autre super-aliment islandais. Un en-cas très apprécié des enfants et des adultes, délicieux avec une noisette de beurre.

Íslenskt Brennivín

Pas à proprement parler un "plat", cette eau-de-vie islandaise dont le nom signifie "mort noire", est une composante incontournable de la cuisine islandaise. Préparée à partir de pommes de terre fermentées et parfumée aux graines de cumin. À servir frais. Avec modération.

PromoteIcelandbrochureFrance_Page_11_Image_0002.jpg

 

La protection de l'environnement fait partie des priorités de l'Islande, un pays qui dépend fortement de la gestion durable de ses ressources naturelles. L'Islande exploite les énergies vertes. Étant donné le poids économique de l'exportation de poissons et de fruits de mer, la culture durable des ressources marines vivantes est une nécessité aussi bien économique qu'écologique.

PromoteIcelandbrochureFrance_Page_11_Image_0001.jpg

La tradition du spa

Le spa est une invention moderne mais les premiers habitants de l'île profitaient déjà des nombreux bienfaits des thermes. Snorri Sturluson, le célèbre historien et auteur du 12ième siècle, s'adonnait tant au plaisir du spa qu'il s'est fait construire sa propre piscine thermale dans le seul but de se prélasser dans l'eau chaude. Des 13 thermes qui remontent au début de la civilisation islandaise, quatre subsistent à l'heure actuelle.

De nos jours, la société islandaise tisse ses liens autour du bain. Les Islandais se retrouvent habituellement à la piscine en fin de journée. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Reykjavík possède sa propre plage géothermale de sable blanc, balayée par des eaux océaniques chaudes. Cependant, certains Islandais ne jurent que par les bienfaits des eaux froides de l'océan et plongent chaque jour dans l'Atlantique nord

 

PromoteIcelandbrochureFrance_Page_02_Image_0001.jpgPromoteIcelandbrochureFrance_Page_03_Image_0001.jpg

Nom officiel : Islande

Drapeau : Bleu avec une croix rouge entourée de blanc. Ces couleurs sont symboliques :

le rouge représente les volcans, le blanc la neige et les glaciers et le bleu le ciel.

Population : 319 000 (janvier 2012). L'âge moyen est de 35,6 ans.

Capitale : Reykjavík. Les villes les plus impor- tantes sont Reykjavík* (118 000),

Kópavogur* (30 000), Hafnarfjördur * (25 000), Akureyri (17 000), Reykjanesbær (14 000). *villes situées dans la région de la capitale.

Gouvernement : République constitutionnelle parlementaire.

Langue : l'islandais, une langue germanique du nord dérivée du vieux norrois. L'anglais est parlé couramment et compris.

Religion : majorité de Chrétiens.

Devise : La couronne islandaise (króna en islandais) – ISK.

Fuseau horaire : L'Islande est à l'heure de Greenwich (GMT) toute l'année.

Superficie : 103 000 km2, elle est légèrement plus grande que la Hongrie et le Portugal, et légèrement plus petite que Cuba.

Glaciers : Les glaciers recouvrent 11 922 km2 du territoire islandais. L'Islande abrite le parc national Vatnajökull, le plus grand d'Europe.

Point culminant : Hvannadalshnjúkur, le "pic des angéliques", perché à une altitude de 2 110 m

Sites Internet utiles

www.visiticeland.com

www.visitreykjavik.is

www.visitreykjanes.is

www.west.is

www.westfjords.is

www.northiceland.is

www.east.is

www.south.is

www.safetravel.is

www.en.vedur.is

www.road.is

www.visiticeland.com

Photo de Silfra avec l'aimable autorisation de Dive.is
Photo de mode avec l'aimable autorisation de Marinó Thorlacius