Le 7 Juillet 2018
RÉOUVERTURE du Musée de Lodève

 

Après quatre ans de travaux, le nouveau Musée de Lodève ouvre ses portes en juillet 2018 avec un projet sans précédent dans l’univers varié des musées. Connu pour ses expositions d’envergure nationale, le Musée de Lodève proposera en outre à sa réouverture un voyage de 540 millions d’années à travers ses collections permanentes.
 
 
 
lodeve6.jpeg.jpg

 Dalle du permien dans le parcours « Traces du vivant » ©Projectiles


Plus qu’une rénovation, une transformation profonde
Installé dans l’hôtel du Cardinal de Fleury, élégant bâtiment des XVIe et XVIe siècles au cœur d’une petite ville méditeranéenne, le Musée de Lodève a été fondé en 1957 pour réunir de riches collections en Sciences de la Terre et en Archéologie, prélevées sur le territoire. S’y ajoute en 1972 le fonds d’atelier du sculpteur Paul Dardé, surnommé de son vivant « le second Rodin ».
L’intérêt scientifique des collections est certain : elles attirent des chercheurs de toute l’Europe. Pourtant, la renommée du musée auprès du grand public se construit surtout grâce aux expositions temporaires de grande qualité, développées depuis 1997. Lemusée accueille ainsi 40 000 visiteurs par an en moyenne, dans une ville de 7 500 habitants.
Après 4 ans de travaux, le musée ré-ouvre avec un projet inédit pour valoriser pleinement ses collections permanentes tout en poursuivant une politique ambitieuse d’expositions temporaires.
 

DP_reouverture_WEB-light_Page_01_Image_0001.jpg

 
Une démarche muséographique inédite : trois collections, un récit
Traces de gouttes de pluie tombées il y a 285 millions d’années, traces de pas d’une famille qui explore une grotte il y a 9 000 ans, traces du burin dans la pierre qui donnent naissance à une sculpture de Paul Dardé… chaque œuvre, chaque objet présenté est l’occasion d’un récit, d’une «tranche de vie». D’un récit à l’autre, le visiteur revit ces instants magiques qui nous parviennent au-delà du temps grâce aux fossiles, aux vestiges archéologiques ou aux études préparatoires d’une œuvre. Loin d’un savoir encyclopédique, le musée a fait le choix de présenter les objets les plus emblématiques, les plus importants scientifiquement et esthétiquement. Il s’agit de raconter des instants de vie à partir d’empreintes, de traces, laissées dans la matière.
 
 
828bcbb69d9e591a4d1a8e9374d24fdbef66da23.jpeg.jpg

Accueil ©Projectiles


 
 
L’expérience de visite : traversez le temps, emporrez l’instant
L’entrée se fait par la salle du pasage, vaste puits de lumière dont les murs rappellent les strates de la géologie et de l’archéologie. Le grand Faune de Paul Dardé, sculpture en taille directe de 4 mètres de haut, accueille le visiteur. C’est ici que commence un voyage dans l’immensité du temps avec les trois expositions permanentes. Grâce à une muséographie immersive, interactive et poétique le visiteur découvre les traces du vivant sur terre depuis 540 milions d’années, les témoins de la présence de l’Homme à la Préhistoire et l’empreinte laissée par Paul Dardé (1888-1963) dans l’histoire de la sculpture.
Chaque objet, chaque multimédia, raconte une histoire, un instant, qui éclaire une époque, illustre un savoir-faire ou révèle un moment de l’Histoire de la Terre.
A travers ces récits, c’est tout le territoire autour de Lodève qui prend sens. Situé entre le Grand Site Lac du Salagou et le Cirque de Navacelles inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le Cœur d’Hérault émerveille par la diversité de ses paysages, ses dolmens, ses grottes, sa roche. Plus que jamais, le Musée de Lodève est inséparable de ces paysages.
 

DP_reouverture_WEB-light_Page_05_Image_0001.jpg

Fossile en pyrite/ fossile d'ammonite Arieticeras latti

Au Jurassique inférieur, notre territoire était situé sous la mer comme en atteste ce fossile d'ammonite Arieticeras latti. Sa beauté est due à la pyrite, un minéral ferreux. Les ammonites sont des mollusques marins qui ont disparu en même temps que les dinosaures il y a 65 millions d'années.

Cet objet appartient à la collection "Traces du vivant". Diamètre : 5 cm 

 

 
L’exposition de réouverture : Faune, fais moi peur !
S’ouvrant sur le monumental Faune de Paul Dardé, l’exposition Faune, fais-moi peur ! Images du faune de l’antiquité à Picasso fait dialoguer des œuvres d’époques et techniques différentes et évoque les multiples facettes de cet être mystérieux : hybride, espiègle, érotique.
Riche de 170 œuvres du Ve siècle avantJ.- C. au XXe siècle –peintures, sculptures, dessins et céramiques –, l’exposition est rythmée par les représentations facétieuses, tendres ou enfantines du faune que réalise Picasso, à partir de son séjour à Antibes en 1946.

 

2lodeve.jpeg.jpg

Le Faune de Paul Dardé dans le hall d'accueil du Musée de Lodève

 

Informations pratiques
Réouverture du musée le 7 juillet 2018
Musée de Lodève
Square Georges Auric
34700 Lodève

Tél : 04 67 88 86 10
www.museedelodeve.fr

Horaires d'ouverture 10h – 18h fermé le lundi Ouvert les jours fériés
sauf les lundis fériés et les 1er nov., 25 déc., 1er janv. et 1er mai.

NOUVEAU : à partir du 15 juin, achat des billets en ligne sur : www.museedelodeve.fr

 

 

 

 

 

Bandeaugris500x80cartegriseinternet.jpg