Chambord, nouveaux jardins à la française 

 

DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_01_Image_0001.jpgDOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_08_Image_0001.jpg

Château de Chambord. Grande façade. Photographie de Séraphin-Médéric Mieusement, 1868. 
Collections du domaine national de Chambord, CH/41/0641.

 

DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_05_Image_0002.jpg

Paysage de marais au-devant du château. Retour au château par temps de bourrasque 
Huile sur toile de Pierre-Denis Martin, vers 1722-1724. Collections du domaine national de Chambord,CH/41/0415.

 

DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_05_Image_0001.jpg

Chanbourg. La face du devant du bastiment du costé de l’Orient. 
Estampe de Jacques Androuet du Cerceau, 1576.
Collections du domaine national de Chambord, CH/41/0414. 
 

Sur cette estampe, on remarque un grand bassin baignant la façade nord du château de Chambord ainsi qu’un pont enjambant un canal. 
Il s’agit probablement de la représentation fantasme du grand projet de détournement de la Loire de François Ier, jamais réalisé

 

__________________________________

Un chantier éclair

 

DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_24_Image_0007.jpgDOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_13_Image_0001.jpgDOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_24_Image_0004.jpgDOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_25_Image_0004.jpg

 

Imaginés sous Louis XIV, avec un dessin réalisé en 1734, ces jardins ont existé pendant plus de deux siècles avant de disparaître progressivement dans l’entre-deux guerres. Ils occuperont six hectares et demi au pied de la façade nord du château. Cela fait plus de 20 ans que la France n’avait pas connu un projet de restitution de jardins d’une telle ampleur, avec plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes délimitant les bordures, ou encore 18 874 m² de pelouses. Ce chantier éclair a débuté au mois d’août 2016 et s’est achevé cinq mois plus tard pour une ouverture au public le 20 mars 2017.


DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_15_Image_0004.jpg

Essences emblématiques. Achillea millefolium Safran et Terracotta
Cette plante vivace, trés résistante . la sécheresse, est particuliérement utilisée pour les bordures de massifs. Elle attire insectes butineurs, papillons et quelques oiseaux (plante mellifère).


DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_14_Image_0002.jpg

Essences emblématiques.Taxus baccata – Cône d’ifs
Utilisée pour la réalisation des topiaires des platesbandes des parterres Nord et Est, le taxus baccata peut mesurer entre un et trois mètres. Il s’agit de la même espèce présente dans les jardins de Chambord au XVIIIe siècle. Les ifs seront taillés en forme de cône, conformément à l’état d’origine.

 

Chateauchambord.jpgDOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_04_Image_0001.jpg

 

Chambord retrouve ses jardins à la française du XVIIIe siècle
Commandé par le domaine national de Chambord à l’initiative de Jean d’Haussonville, directeur général, le projet a été validé en son principe par le Président de la République lors de sa visite à Chambord en décembre 2014 et sur le plan scientifique par la commission nationale des monuments historiques en février 2015. Ce projet s’est également concrétisé grâce au mécénat de M. Stephen Schwarzman, philanthrope américain engagé dans la préservation de l’héritage culturel universel. 16 années d’études et croisements de données scientifiques à partir d’archives, plans anciens, gravures et recherches archéologiques ont confirmé très précisément les emplacements figurant dans les plans du XVIIIe siècle.


 DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_03_Image_0002.jpg
 

Transition végétale entre le monument et la forêt, ces jardins redonneront à la façade d’honneur du monument toute sa majesté.

 

DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_09_Image_0001.jpg

Devis et conditions des ouvrages de jardinage qu’il convient faire pour entretenir le jardin de 
Chambord. Archives nationales, O1 1326, n°74, fol. 1r.

 

DOSSIER_DE_PRESSE_-_Les_jardins_a_la_franc_aise._Page_18_Image_0001.jpg

 

Château de Chambord,
41250 Chambord – FRANCE
Tél : 02 54 50 40 00
 www.chambord.org/fr/

 

Ouverture du château
Le château est ouvert toute l’année, sauf le 1er janvier, le dernier lundi de janvier et le 25 décembre.
Horaires d’ouverture
• D’avril à octobre : 9h - 18h
• De novembre à mars : 9h - 17h
Dernier accès ½ heure avant la fermeture du château.

 

Accès château et jardins
Plein tarif: 13€ - Tarif réduit: 11€
Groupe à partir de 20 personnes: 11€
Gratuité (public individuel) : moins de 18 ans et 18-25 ans ressortissant de l’Union européenne
Carte privilège (avantages valables 1 an) : 40€

 

Accès au site
• Stationnement P0 à 200 mètres du château (voitures, moto) : 6€ / jour.
• Stationnement P1 (minibus) : 11€ / jour - Autocar : 50€ / jour.
Stationnement gratuit pour les groupes ayant visité le château (preuve d’achat d’au moins 7 tickets d’entrée
à présenter à la caisse)
• Stationnement P2 (voitures) : 4€ / jour. (Camping-car) : 11€ / 24h.
• Carte 10 stationnements (véhicules légers) : 10€ valable 1 an.
• Parkings à vélo gratuit

 

Les-jardins1.jpg

 

 

 

Bandeaugris500x80cartegriseinternet.jpg