Du 11 au 13 Juillet 2016, au Château de la Bourdaisière à Montlouis- sur-Loire (37)

Dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016, le Château de la Bourdaisière présente la 4e édition du Festival Owon.
Ce festival est labellisé pour l’année 2016 de la France en Corée.
Le Festival Owon, trait d’union entre les cultures française et coréenne œuvre pour une meilleure connaissance, en France, de cette culture encore trop méconnue, et pour privilégier les échanges entre ces deux pays.
Tous les sens sont à l’honneur puisque les spectacles et activités proposent des concerts, des ateliers de calligraphie et chaque jour la cérémonie du thé.
Le Trio Owon est né en 2009 du rapprochement de trois musiciens Olivier Charlier (violon) Emmanuel Strosser (piano) et Sung-Won Yang (violoncelle), issus du Conservatoire de Paris (NSM et unis par la même passion pour la musique de chambre.
Le trio s’est déjà produit aux Folles Journées de Nantes et à la Salle Pleyel de Paris (dont on connaît les niveaux d’exigence), à Villefavard, Reims, ainsi que dans de nombreux pays tel que l’Angleterre, la Corée, Singapour...
La volonté du Trio Owon consiste à faire partager au public une vision, résultat d’une inspiration artistique riche et variée.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_02_Image_0001.jpg

LES ARTISTES
Directeur artistique Sung-Won Yang
Calligraphe Jade Alleaume Choe Joo-Young
Cérémonie traditionnelle coréenne du thé par le Maître du Thé HyunKyung Kim

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_03_Image_0001.jpg
 

À PROPOS DES MUSICIENS
Sung-Won YANG, violoncelle
Né à Séoul en Corée, Sung-Won Yang est diplômé du Conservatoire de Paris et de l’Université de l’Indiana où il fut l’assistant de Janos Starker. Il a participé en tant que jury au Banff International Chamber Music Competition au Canada, au Concours International de Violoncelle Andre Navarra en France et au Concours International de Violoncelle Cassado au Japon. Titulaire de nombreux prix et récompenses, il est actuellement professeur de violoncelle à l’Ecole de Musique de l’Université de Yonsei à Séoul et professeur invité a la Royal Academy of Music de Londres.
Artiste exclusif d’Universal Music Korea, le violoncelliste Sung-Won YANG se produit régulièrement sur les grandes scènes internationales (Alice Tully Hall au Lincoln Center de New York, la Salle Pleyel à Paris, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Terrace Theater au Kennedy Center à Washington D.C, l’Opera City Hall à Tokyo, le Symphony Hall à Osaka et le National Center for the Performing Arts à Pékin) en tant que soliste et chambriste.
Son interprétation du Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns, du Double Concerto de Brahms, et des Variations sur un thème Rococo de Tchaïkovski avec l’Orchestre Symphonique Français a été diffusée sur la TV nationale française et partout en Europe en Eurovision, et sont disponibles en DVDs (Goldline Classics). De plus, France Musique, NHK (Japon), et KBS (Corée) ont retransmis en direct nombre de ses concerts.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_04_Image_0002.jpg

Enrico Pace, pianiste
Né à Rimini en Italie, Enrico Pace a étudié le piano avec Franco Scala au Conservatoire de Rossini à Pesaro, où il a été diplômé en direction d’orchestre et en composition, puis a poursuivi ses études à l’Académie Pianistica Incontri Col Maestro à Imola. En remportant la compétition de piano Utrecht International Franz Liszt en 1989, Enrico Pace marqua le début de sa carrière internationale. Depuis, Enrico Pace a effectué de nombreuses tournées, en réalisant des performances dans des villes telles qu’Amsterdam, Milan, Berlin, Londres ou encore en Amérique du Sud.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_04_Image_0001.jpg

 

Ludovic Levionnois
Né en 1993, Ludovic Levionnois débute l’alto à Angers dans la classe de François Hetsch où il obtient son DEM à 16 ans. Il se perfectionne actuellement au CNSMD de Paris dans la classe de Jean Sulem. Il a bénéficié, entre autres, des conseils du quatuor Ebène, de Barbara Westphal, Tatjana Masurenko, Frédéric Kirch, Passionné par l’orchestre et la musique de chambre, il a eu comme partenaires Jean-Louis Capezzali, Jean Claude Vanden Eynden, Antoine de Grolée, Svetlin Roussev, Alexis Galpérine, Raphaël Oleg, Guillaume Chilemme, Olivier Charlier, Frédéric Kirch, Christophe Gaugué, Sung-Won Yang, Il a également joué au sein du sextett de Richard Galliano.
 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_04_Image_0003.jpg

 

Quatuor Abel
Il est formé en 2013 par es violonistes Youn Eunsol et Lee Wooil, l’altiste Kim Sejune, et le violoncelliste Jo Hyoung-Joon, quatre jeunes musiciens coréens étudiant à Munich avec Christoph Poppen et Hariolf Schlichtig En 2015, ils ont reçu le 1er prix au Concours international Joseph Haydn à Vienne ainsi que le 2ème prix au Concours international de musique de chambre de Lyon. Le Quatuor se produit régulièrement en Allemagne ainsi qu’en Corée. En 2017, ils participeront au Festival de quatuor à cordes de Heidelberg.




FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_05_Image_0002.jpg
EunShik Kim
La violoniste EunShik Kim à réalisé des performances en tant que Soliste et musicienne de musique de chambre à travers toute la Corée, et a aussi participé à de nombreux festivals en Europe. EunShik Kim a été diplômé avec les félicitations du jury par l’Université Nationale de Musique de Séoul et a reçu une maitrise de l’Université de Yale. Après avoir enseigné à l’Université de Yonsei et au Lycée des Arts de Séoul, EunShik Kim est actuellement Directrice de la Fondation Byucksan des Arts et de l’Education.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_05_Image_0001.jpg

Mai Fukui, harpiste
Maï débute de son instrument à l’âge de 7 ans en Suède avec Masayo Matsuo, harpiste principale de l’Orchestre Symphonique de Goteborg. Elle est lauréate de plusieurs concours internationaux et nationaux; Concours International de Musique à Osaka, de Harpe au Japon, aux États-Unis ou encore à Paris. Maï est invitée dans divers festivals et se produit dans de nombreux récitals solo de musique de chambre ainsi que des concertos en Europe et au Japon.


 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_05_Image_0003.jpg

Dami Kim
Dami Kim est une violoniste coréenne, lauréate de nombreux concours prestigieux internationaux.
Kim a donné des récitals et est apparue comme soliste dans divers orchestres dans toute l’Europe, l’Amérique et l’Asie, dont en 2015 au Swiss Festival de Lucerne, et au NDR Philharmonie à Hanovre avec le Maestro Manze.
Passionnée par la musique de chambre, elle participe régulièrement à divers festivals de musique, comme au Kronberg Music Festival en 2015.
Dami Kim a collaboré avec de nombreux artistes de renom dont Frans Helmerson,
Shlomo Mintz, Donald Weilerstein, Itamar Golan...



MUSIQUE TRADITIONNELLE CORÉENNE

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_06_Image_0001.jpg


Jung Ga A-Mi Yi
Diplômée du Centre National Gugak, Université Nationale de Séoul et d’un doctorat de l’Université de Busan. Jung Ga a été primée au Concours International de musique Dong-A.
Elle est actuellement professeur à l’Université de Busan et de Kyungnam.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_06_Image_0002.jpg

Daegeum Jeong-A Kang
Diplômée du Centre National Gugak et d’un doctorat de l’Université de Hanyang;
Elle est membre de l’Orchestre philharmonique de Séoul et professeur à l’Université de Hanyang.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_06_Image_0003.jpg

Gayageum Serin Hong
Diplômée du Centre National Gugak et d’un doctorat de l’Université de Hanyang; Gayageum Serin Hong est membre de l’Orchestre philharmonique de Séoul et professeur au Centre National Gugak.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_06_Image_0004.jpg

Jong-Hee Choi
Diplômée d’un doctorat de l’Université de Dankook, elle est actuellement membre de l’Orchestre philharmonique de Séoul et professeur à l’Université de Dankook.



 

À PROPOS DES ANIMATIONS
Le Festival Owon au delà de la musique, transmet à travers d’autres formes d’art toute la richesse et la beauté de la culture coréenne.
« Owon », peut signifier selon la prononciation « 5 Jardins », comme l’évocation des 5 sens, chacun sollicité par un domaine d’expression :

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_07_Image_0002.jpg
 

Calligraphie coréenne
La calligraphie est un art ancien, l’un des fleurons de l’héritage culturel coréen.
Jadis, cette discipline était le symbole de la culture et de l’érudition. L’importance qu’on attache à la calligraphie, en Corée, date sans doute de cette lointaine époque où la maîtrise de l’art du pinceau était essentielle pour l’honnête homme coréen.
Les ateliers permettront au public, avant les concerts ou lors des entractes, de s’initier à cette nouvelle pratique artistique encore assez méconnue en France, et de repartir avec leurs chefs d’œuvre et de précieux conseils.


FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_07_Image_0001.jpg
 

La cérémonie coréenne du thé
Ce que nous, Occidentaux, nommons communément « cérémonie du thé » s’appelle en Corée, le Darye « art du thé » ou « rite quotidien du thé ».
Contrairement au Japon, qui a fait de cette cérémonie, quelque chose d’extrêmement sophistiqué en matière de gestuelle et de spiritualité, la Corée a adopté une cérémonie plus décontractée mais finalement très harmonieuse.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_08_Image_0001.jpg
 

En Corée, le thé a toujours eu une connotation philosophique et religieuse, d’après la croyance, il nous est gracieusement offert par la nature et nous lie à celle-ci.
La cérémonie coréenne telle que nous la connaissons aujourd’hui est orchestrée par une personne revêtue d’un habit traditionnel, le hanbok, caractérisé par des couleurs vives et des lignes simples.
Les ustensiles utilisés pour le Darye évoluent en fonction des saisons.

 

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_08_Image_0002.jpg
 

La précision et l’économie des gestes donnent à cette cérémonie une dimension spirituelle. Chacun reçoit ensuite une tasse qu’il prendra soin d’humer et de contempler avant de la porter à sa bouche d’une gestuelle codifiée.
Cette cérémonie aspirant à la méditation trouve son importance autant dans la préparation que dans la dégustation. Le thé régénère notre corps et notre esprit. Selon la tradition coréenne boire du thé nous invite à la sérénité.

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_08_Image_0003.jpg

 


LE LIEU
Du 11 au 13 Juillet 2016, au Château de la Bourdaisière à Montlouis- sur-Loire (37), propriété du Prince Louis Albert de Broglie.
Le Château de la Bourdaisière, situé à une heure de Paris en TGV, au cœur de Val de Loire, s’étend sur un domaine de 55 hectares.
On peut y découvrir entre autres :
> Le Conservatoire Nationale de la Tomate qui regroupe 650 variétés, agrées par le CCVS,
> Un potager cultivé de façon biologique,
> Une promenade dans le parc permet de découvrir la richesse du patrimoine scientifique de Deyrolle à travers l’exposition permanente de planches,
> Le « Dahliacolor », un jardin de plus de 247 variétés de dahlias, dessiné par le célèbre paysagiste Louis Benech.
> Le verger conservatoire et ses 76 arbres fruitiers de variétés anciennes,
> Et le projet Fermes d’Avenir, une expérimentation sur une petite surface, de la viabilité économique et écologique de techniques agroécologiques intensives, inspirées de différentes approches comme la permaculture.
La Bourdaisière c’est aussi des rencontres internationales comme l’année France Corée, avec des artistes mondiaux. Comme chaque année depuis 4 ans, Sung-Won Yang s’est entouré pour le Festival d’artistes importants de la scène Coréenne mais également de grands musiciens Français.

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_09_Image_0001.jpg

LE PROGRAMME
Du Lundi 11 au Mercredi 13 Juillet
De 14h à 16h - Après-midi dédiés aux enfants
Diverses animations :
Atelier de calligraphie coréenne, Découverte de la musique et des instruments avec les musiciens du Festival, Cours de cuisine avec le responsable du Bar à Tomates® autour d’ingrédients utilisés dans la cuisine coréenne et française, Initiation à la cérémonie du Thé...
16h - Accès aux jardins et découverte des lieux avec le propriétaire Louis Albert de Broglie ou le jardinier du Château Nicolas Toutain.

 

Lundi 11 Juillet 2016
17h Atelier de la Calligraphie
17h30 Cérémonie du Thé Coréen
18h Concert de Musique Traditionnelle Coréenne. Introduction des instruments.
Jung Ga (chant tradionnel) par A-Mi Yi
Daegeum (flûte traditionnelle Coréenne) par Jeong-A Kang, Kayageum, Serin Hong
Percussions par Jong-Hee Choi
19h30 Dîner
21h Concert
Haydn Quatuor en Si mineur Op. 33 No. 1
Beethoven Quatuor à cordes en La mineur Op. 132
Par le Quatuor Abel


FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_01_Image_0003.jpg


Mardi 12 Juillet 2016
17h Atelier de Calligraphie
17h30 Cérémonie du Thé Coréen
18h Concert
Kayageum Solo, JeeYoung Kim
Tryst pour Kayageum, Chant, Violon et Violoncelle
Serin Hong, EunShik Kim, SeIn Lee,
Harpe Solo,
Debussy, Arabesque et Clair de Lune
Mai Fukui
Saint Saëns; La Fantaisie pour Harpe et Violon Op. 124 Mai Fukui, Dami Kim
19h30 Dîner
21h Concert
Dussek Trio Sonata en Mi bémol Majeur Op. 34 No.1 pour Harpe, Violon et Violoncelle
Mai Fukui, EunShik Kim, Sung-Won Yang
Mozart Quatuor en Ré Majeur K. 575 Mendelssohn Octuor en Mi bemol Majeur Op. 20 Dami Kim, EunShik Kim, Ludovic Levionnois, Alto, Sung-Won Yang, Violoncelle et le Quatuor Abel

Mercredi 13 Juillet 2016
17h Atelier de Calligraphie
17h30 Cérémonie du Thé Coréen
18h Concert - Musique Traditionnelle Coréenne.
Récital de Daegeum (flûte traditionnelle Coréenne) par Jeong-A Kang Jung Ga (chant traditionnel) par A-Mi Yi
Percussions par Jong-Hee Choi
19h30 Dîner
21h Concert
Sngkn Kim; Trio pour Daegeum, Violon et Violoncelle Jeong-A Kang, EunShik Kim, SeIn Lee,
Liszt Romance Oubliée, Zelle in Nonnenwerth, Lugubre Gondola pour Violoncelle et Piano
Chopin Sonate pour Violoncelle et Piano en Sol mineur Op. 63 Sung-Won Yang, Enrico Pace

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_10_Image_0001.jpg© Namyong Choi


TARIFS
Atelier de calligraphie : 6€
1 concert /jour : 15€
2 concerts /jour : 25€ Dîner-concert (avec boissons) : 50€
Tarifs étudiant :
1 concert : 10€
2 concerts : 15€
Pour les enfants (moins de 10 ans) : 10€ la journée
Entrée gratuite du parc et des jardins
Parking gratuit


 

www.labourdaisiere.com

FESTIVAL_OWON_2016_ok_Page_12_Image_0001.jpg

© Namyong Choi