KOHEI NAWA
PixCell-Deer

Jusqu'au 2 décembre 2018, deux cerfs futuristes recouverts de bulles de verres aux allures de pixels, ainsi qu'un animal disparu il y a plus de 8 000 ans, côtoient les habituelles espèces qui résident au musée.

Kohei_Nawa2.jpg

PixCell-Deer © Kohei Nawa

 

À l’occasion de la saison Japonismes 2018 en France et dans la continuité d’une collaboration initiée il y a deux ans, le musée de la Chasse et de la Nature et la Villa Kujoyama à Kyoto présentent une exposition personnelle consacrée à Kohei Nawa.

Figure éminente de l’art contemporain japonais, l’artiste est à l’honneur à Paris cet automne avec la sculpture Trône exposée au musée du Louvre dans le cadre de la saison Japonismes 2018. Les œuvres disséminées dans les collections permanentes du musée de la Chasse et de la Nature reprennent les thèmes chers à l’artiste qui tente de renouveler l’imagerie sacrée. À cette  n, il mixe des éléments issus de la culture traditionnelle japonaise – et notamment les références aux cultes shintoïstes – avec des images issues de la technologie contemporaine. Ainsi, PixCell-Deer transforme la perception que l’on a d’un cerf – animal sacré dans le Japon ancien – en associant un spécimen naturalisé à des sphères de verre qui le recouvrent intégralement en fragmentant sa silhouette. Au musée de la Chasse et de la Nature, l’œuvre vient dialoguer avec les images de cerf issues de la culture occidentale qui sont déjà présentes dans la collection permanente.

 

Pour sa résidence à la Villa Kujoyama en 2015, Kohei Nawa s’est associé avec le chorégraphe franco-belge Damien Jalet, lui-même très influencé par la tradition japonaise et les rites Shugendo. De cette expérience commune naît l’œuvre Vessel où le corps humain est utilisé comme un maté- riau sculptural abstrait, l’enchevêtrement des membres donnant naissance à des formes insolites que vient réfléchir un miroir d’eau. La vidéo issue de ce ballet est présentée parmi les armes de chasse du musée, à proximité des sculptures qu’il a inspirées à Kohei Nawa.

 

Enfin le musée accueille de nouvelles sculptures de verre et de taxidermie, accrochés parmi les têtes d’animaux naturalisées de la Salle des Trophées.

 

KOHEI NAWA Artiste / Directeur de SANDWICH Inc. / Professeur à Kyoto University of Art and Design.
Né en 1975. Actuellement installé à Kyoto, il est titulaire d’un doctorat obtenu en 1998 à l’université des Arts de Kyoto. Il crée SANDWICH, une plate-forme créative pour la production en 2009. Il explore la potentialité de la sculpture, en travaillant avec des perles, de la mousse de polyuréthane, de l’huile de silicone et un large éventail d’autres technologies et matériaux avec son concept original PixCell. Les récents projets de Nawa étendent cette exploration à l’architecture et à la performance, pour créer à la fois de l’espace et de l’art. L’artiste est représenté par la galerie Scai the Bathhouse à Tokyo.

La Villa Kujoyama construite en 1992 par l’architecte Kunio Kato, est aujourd’hui l’un des plus anciens et plus prestigieux programmes de résidences artistiques de recherche en Asie. La Villa Kujoyama est un établissement de l’Institut français du Japon et béné cie du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller et de l’Institut français.

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Musée de la Chasse et de la Nature

62, rue des Archives

75003 Paris

www.chassenature.org

Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi et les jours

fériés, de 11h à 18h, de 11h à 21h30 le mercredi.

Plein tarif : 8 euros

Tarif réduit : 6 euros

 

 

Bandeaugris500x80cartegriseinternet.jpg