Nouveauté mars 2017
VERMEER
Par Gilles Aillaud, John Michael Montias et Albert Blankert
COLLECTION « GRANDE MONOGRAPHIE »


Redécouvert à la fin du XIXe siècle, l’art de Vermeer n’a cessé depuis d’intriguer, d’émerveiller. Vermeer en effet est différent : de ses contemporains hollandais, de son siècle, de toute la peinture. Avec lui la représentation s’en est allée si loin qu’il semble que l’énigme du visible ait été rejointe, touchée comme jamais. Mais cette perfection que tous lui reconnaissent est elle-même une énigme : comment, pourquoi, dans quelles conditions, entouré de qui Vermeer a-t-il peint ces scènes silencieuses dont la magie nous subjugue ?
À toutes ces questions ce livre apporte moins une réponse qu’un faisceau d’éléments permettant à chacun de répondre par soi-même.

Cet ouvrage est une introduction à l’œuvre du grand artiste hollandais à travers les détails les plus attractifs et évocateurs de sa peinture. Alors qu’ils semblent juste témoigner de la réalité du XVIIe siècle, les objets du quotidien et les figures féminines sont chargés d’une poésie intemporelle que Vermeer atteint par un pouvoir de suggestion hors du commun. Aussi explicites qu’elles paraissent, les images sont une invitation à la songerie à laquelle il est difficile de résister.

Les cent quarante détails soigneusement choisis pour le livre sont organisés par thèmes qui caractérisent les centres d’intérêts parfois inattendus du peintre. Bien qu’on ne lui connaisse pas de maître ni de modèle avoué, ses intérieurs recèlent nombre tableaux peints par d’autres artistes qui constituent autant d’hommages admiratifs. Les accessoires des jeunes femmes, châles, rubans, chapeaux, boucles, entourent leurs visages qui attirent notre regard et nous invitent à pénétrer leur espace de vie. Vermeer par le détail est une excellente façon, accessible et séduisante, d’aborder  l’œuvre de l’artiste. Le texte clair et concis, le choix judicieux des images proposent un regard nouveau et instructif sur l’œuvre du peintre de Delft, tout en partageant la pure magie de son art.

 

vermeer21.jpeg

 

Trois points de vue différents ont été ici réunis :
Celui de Gilles Aillaud, peintre et écrivain, dont on pourrait dire que l’approche est philosophique si l’extrême concision du langage ne venait donner avant tout à son texte l’allure d’un essai limpide sur la limpidité.


Celui de John Michael Montias, aura consisté à dénouer, à l’issue de patientes recherches, les fils de l’histoire matérielle de la vie de Vermeer : ses origines sociales, son environnement familial, ses biens, ses contacts avec la peinture de son temps, sa ville, c’est tout cela que le lecteur découvrira en avançant dans cette partie du livre.


Le point de vue d’Albert Blankert, enfin, est celui, indispensable, de l’histoire de l’art. Comprendre l’originalité de Vermeer, c’est la situer dans l’art hollandais du XVIIe siècle, c’est chercher à saisir et à situer les influences, les similarités, dans les thèmes comme dans les techniques, c’est encore retracer le travail secret de l’œuvre au cours des siècles, jusqu’à sa reconnaissance universelle tardive.

A ces approches qui confrontent les regards issus de plusieurs disciplines et de plusieurs traditions critiques viennent s’ajouter un catalogue de l’œuvre, une fortune critique, une bibliographie, une chronologie, un index. Les illustrations comprennent tous les tableaux de Vermeer reproduits en grand format et en couleurs. S’y ajoutent de nombreuses œuvres des contemporains de Vermeer et des documents relatifs à sa vie et à sa ville, Delft.
Avec cette monographie incontournable parue à l’origine en 1986, le lecteur disposera à la fois d’un outil indispensable à la connaissance de Vermeer et d’une occasion de revenir sans fin et dans les conditions les plus séduisantes sur l’œuvre sans doute la plus méditative de toute l’histoire de la peinture occidentale.

 

L’AUTEUR
Gilles Aillaud (1928-2005), peintre, outre ses nombreuses expositions en France et à l’étranger, a réalisé d’importants décors pour le théâtre, notamment à la Schaubühne de Berlin avec Klaus Michaël Grüber. Il est également l’auteur d’une pièce de théâtre, Vermeer et Spinoza, qui a été représentée en France, en Hollande et au Portugal et dont le texte a été publié, en même temps qu’un recueil de poèmes en 1987).


John Michael Montias (1928-2005) a enseigné l’économie politique à l’université de Yale aux Etats Unis. Auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité dans ce domaine, il s’est également, à travers son intérêt pour la vie des artisans hollandais du XVIIe siècle, spécialisé dans la recherche sur la vie de Vermeer. Après avoir publié en 1983 Artists and artisans in Delft, a socio-economic study of the seventeeth century (Princeton University Press), il s’est consacré à une monumentale biographie de Vermeer : Vermeer, and his milieu, a web of social history.


Albert Blankert, né en 1940. Universitaire, spécialiste réputé de la peinture hollandaise du XVIIe siècle. Il a publié de nombreux articles parus dans des revues ou des catalogues et a participé à la réalisation de grandes expositions. Il est, entre autre, l’auteur d’une monographie sur Ferdinand Bol (1982) et des catalogues du musée Bredius de La Haye et du musée historique d’Amsterdam.
 

 

vermeer13.jpeg

POINTS FORTS DE L’OUVRAGE
> Réimpression de la nouvelle édition de 2004 de cet ouvrage.
> La monographie de référence sur Vermeer, remise en avant à l’occasion de
l’exposition.
> Exposition au musée du Louvre, Vermeer et les maîtres de la scène de genre, du 22 février au 22 mai 2017.

 

Date de parution : 1/03/2017
Prix TTC : 39,95 €
Nombre de pages : 272 pages
Nombre d'illustrations : 180
Code EAN : 9782754109918
Dimension : 250x320 mm
Code article : 7874272

 

www.editions-hazan.com