« De Foudre et de Diamant »
12 décembre 2016 - 21 mai 2017
Musée Paul-Dupuy et Musée Georges-Labit à Toulouse

 

MR 1093. At the end of a long ceremony at the Tibetan monastery of Shechen in Nepal, the lamas perform an offering of butter-lamps. Each person holds a lighted lamp, and is linked to his neighbors with white scarves which, knotted together, run through th

Offrande de lampes (Népal)@mathieu Ricard

Trois expositions pour mieux découvrir, comprendre...
Au musée Paul-Dupuy seront exposées 24 peintures tibétaines anciennes, appelées thangkas, objets d'entrainement à la visualisation des divinités dans le bouddhisme tantrique. « Chose que l’on déroule », le thangka est un rouleau vertical, une toile – généralement de coton- recouverte d’un enduit minéral, peinte le plus souvent à l’aide de pigments naturels et montée sur un riche brocard de soie. Par sa technique, le thangka est donc un hybride entre la peinture de chevalet et la peinture murale a secco. Du 17e au 20e siècle, les œuvres entraînent le visiteur dans un voyage au cœur de l’exubérante iconographie du bouddhisme du Pays des Neiges où les enseignements tantriques venus de l’Inde, au VIIe siècle de notre ère, se sont fortement métissés au contact des cultes anciens de l’Himalaya.

 

MR 1140-D6525. High in the mountains of eastern Tibet, five elaborately dressed young nomad women, their dresses lined in fur (chubas), attend the festival of Mani Gengok in 2004. This is the first time this festival has been held in ten years and the wom

Femmes portant leurs parures (Tibet)@mathieu Ricard

 

En voyant défiler devant soi les bouddhas, dharmapalâs, dakinis et autres déités aux aspects paisibles ou violemment farouches, on comprend bien vite, qu’au-delà des innombrables formes et métamorphoses que prend la bouddhéité, l’image revêt une importance cruciale dans le bouddhisme tibétain. Qu’un thangka ait été peint pour servir d’offrande, pour obtenir une renaissance favorable ou une guérison ou pour être accroché au-dessus de l’autel d’une déité, son usage reste celui d’un support de visualisation dans des pratiques de méditation et d’entrainement de l’esprit au cœur desquelles l’image mentale est la seule qui importe véritablement in fine. Elle seule est le miroir de l’esprit qui, correctement guidé sur la voie, fera l’expérience de la vacuité du monde et atteindra l’Eveil et la libération de la souffrance promis à tous les êtres par le bouddha historique.
 

Kalachakra_la_Roue_du_Temps_de_tail_-_Muse_e_Georges-Labit_collection_Lise_et_Jean_Mansion.jpg

Chenrezig à quatre bras -Musée Georges-Labit, collection Lise et Jean Mansion

 

Trente photographies de Matthieu Ricard, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe, porte-parole du dalaï-lama.
Les images de Matthieu Ricard nous plongent dans la vie des monastères, nous racontent les hommes et les paysages du Tibet. Le photographe nous dévoile des instants de sérénité, l'altruisme d'un regard, la bienveillance d'un sourire, l'humanité des moines.

 

MR 686 The 14th Dalai Lama meets the young reincarnation of one of his main spiritual teachers, Dilgo Khyentse Rinpoche (1910-1991). For the photographer, this image symbolizes the ever-flowing loving kindness and compassion that characterizes the fourtee

Sa Sainteté le XIV Dalaï-lama à Bodh Gaya (Inde)@mathieu Ricard

 

Avec son exposition Voyage chez les enfants moines, la photographe voyageuse et documentariste toulousaine, Isabelle Garcia-Chopin nous emmène à la rencontre de jeunes moines des monastères bouddhistes de tradition tibétaine, au beau milieu des déserts arides des hautes montagnes du Népal et du Ladakh (Inde). au musée Georges-Labit. Dans la beauté sourde et profonde de ses noirs et blancs, c'est la vie insoupçonnée et passionnante des enfants moines des Himalaya que l'on rencontre avec bonheur.



Le novice et la baudruche

Le novice et la baudruche@Isabelle Garcia-Chopin

 

Le musée Georges-Labit conserve une des plus belles collections françaises d’art oriental – Japon, Chine, Asie du Sud Est, Inde, Tibet, Népal – ainsi qu'une importante collection d’antiquités égyptiennes. Ce bijou architectural d’inspiration mauresque est au cœur d’un jardin botanique agrémenté de plantes asiatiques et méditerranéennes.


Le musée Georges-Labit 
17 Rue du Japon
31400 Toulouse

www.musees-midi-pyrenees.fr/musees/musee-georges-labit/

 

Le musée Paul-Dupuy, consacré aux arts graphiques (dessins, estampes et photographies) et aux objets d’art (du Moyen-Age au XIXe siècle), est installé dans un hôtel bâti au XVIIe siècle. Il est également le dépositaire d’une exceptionnelle collection d’horlogerie.

Le musée Paul-Dupuy
13 Rue de la Pleau
31000 Toulouse

www.musees-midi-pyrenees.fr/musees/musee-paul-dupuy/